lundi, juillet 03, 2017

Moving

I DON'T LIKE IT HERE ANYMORE.

FOLLOW ME.

mercredi, mai 31, 2017

Whish you were here

It's funny how lonely you can be sometimes. 

I really wish I was different. Like the girls who don't have to try so hard.  Now I just feel sad and alone, and I wish you were here. Not because you could hear and heal me, but because if you were I wouldn't be an abandonic pathetic and suckatlovingpeople woman. 

I feel destroy and broken into million pieces by every man, every person in my life. I feel like I don't belong anywhere. Like I have no place to go or to be. 

I constantly feel abandonned, disapointed, decived, guilty, angry, sad, alone. And I have no fucking idea who to talk to. Because she's gone and he don't understand me. 

I feel judged. 

Replacable. 

Lame. 

Fake. 

And I don't want to be like this again. 

Sometimes I just scream in my car because I'm desperate. 

Can we go back and start over one more time please ?  
I want it to work but I know it can't.

I was fine when I stopped feeling anything. 




jeudi, septembre 15, 2016

Hide your scars to fade away the shake up

C'est avec un grand pincement au cœur que j'ai quitté en Juillet mon stage à l'université ainsi que ma petite collocation à Toulouse. La chambre que j'occupais me laisse un très doux souvenir, que j'avais essayé de capturer en vidéo, avant de me rendre compte que les formats vidéos des Réflex obligent à acheter un logiciel de montage payant, ou bien à convertir les vidéos dans des formats plus classiques, mais qui je trouvent font beaucoup trop perdre en qualité. Je suis donc vraiment déçue de ne pas pouvoir vous mettre cette vidéo, qui retranscrivait très bien l'ambiance et le bien-être que je ressentais quand j'étais allongée sur mon lit, ou avec mes amis dans la cuisine, baignée de toute cette lumière.






Pour clôturer mon stage, j'avais vraiment envie de vous faire découvrir le travail de la maison Auzoux, qui est tout à fait spectaculaire et plaira comme à moi à beaucoup de weirdos qui passent ici.
Louis Auzoux était un médecin du XIXème siècle qui a beaucoup donné de sa personne concernant l'enseignement scientifique, en créant des maquettes en papier mâché extraordinaires qui ont permit à des générations d'étudiants d'apprendre l'anatomie, et dont on se servirait encore à l'heure actuelle si ces pièces n'étaient pas maintenant d'une valeur inestimable.
Ces écorchés sont entièrement démontables et ouvrables, pour pouvoir plonger à chaque pas un peu plus profond sous la peau de ces sujets, faits de couches et de couches de papiers, peint à la main dans une finesse et une précision inouïe.
Pour ceux qui habiteraient dans la région Toulousaine, je vous invite à aller au Musée de l'école vétérinaire, qui en plus de présenter des curiosités absolument géniales vous montre des pièces Auzoux à couper le souffle, comme le célèbre cheval, quasi grandeur nature, entièrement ouvrable comme un petit coffret qui recèlerait des secrets anciens.
Je n'ai malheureusement pas eu l'occasion d'assister à l'ouverture du cheval, mais j'ai vu celle de certaines pièces, comme un dindon et une patte de cheval, et je peux vous affirmer que ces moments étaient d'une émotion qui encore maintenant me laisse sans voix.
Pour ceux qui vivent dans l'Eure, vous pouvez également aller voir le Musée de l'Ecorché d'Anatomie, entièrement dédié à Auzoux. Le site est un peu vieillo mais les spécialistes avec qui j'ai pu être en contact sont tout simplement adorables et passionnés, aussi je vous conseille vraiment d'y faire un tour.





Les dernières photos du stage seront posées dans un autre article, parce que j'ai bien envie de vous flooder avec tout autre chose.

Je suis tombée dans mes suggestions youtube sur la dernière reprise de Waxx. Il s'agit de Chop Suey de System of a Down, chanté par Siobhan Wilson, que je ne connaissais pas du tout et qui a une voix magnifique (en plus d'être très jolie). J'ai cette reprise en permanence dans la tête depuis, à m'en réveiller en plein milieu de la nuit pour la mettre et me rendormir. J'ai également beaucoup aimé la mise en scène de la vidéo, qui contribue à créer cette ambiance sombre et lourde. Je reprocherais seulement à la chanson de ne pas "partir" assez sur la fin.


Je me suis aussi décidée à enfin écouter un peu de ce qu'avait fait Serj Tankian en solo, et je dois avouer que j'ai été conquise par beaucoup de morceaux, et notamment de l'album Elect the Dead.
Sans aucune forme de pression je vais donc larguer ici mes préférées, et si ça fait un article long comme le bras parce qu'y aura trop de photos et de vidéos, eh bah, j'en ai rien à foutre. Voila.












J'ai eu la chance d'avoir avec moi aujourd'hui ma jolie C., ce qui m'a complètement motivée à faire une de ces petites sessions photo dont on avait l'habitude et qu'on avait pas fait depuis très longtemps, et qui m'a par la même occasion foutu un gros coup de pied au cul pour sortir mon article, que j'avais franchement délaissé comme en témoigne l'abondance d'image et la carence de texte (ça devient une sale habitude). 
Je suis vraiment contente d'en profiter pour vous montrer un peu de mon appartement à Cahors, dans lequel je ne pourrais franchement pas me sentir mieux. Vivre seule est vraiment pour moi une libération, et la solitude n'a pas souvent le temps de me gagner. Je pense que je vais être triste de le quitter dans à peine 9 mois. Je ferais de bien meilleures photo quand je serais toute installée, et que ma télé ne sera plus sur un tabouret par exemple. 

See you later alligators.