jeudi, septembre 15, 2016

Hide your scars to fade away the shake up

C'est avec un grand pincement au cœur que j'ai quitté en Juillet mon stage à l'université ainsi que ma petite collocation à Toulouse. La chambre que j'occupais me laisse un très doux souvenir, que j'avais essayé de capturer en vidéo, avant de me rendre compte que les formats vidéos des Réflex obligent à acheter un logiciel de montage payant, ou bien à convertir les vidéos dans des formats plus classiques, mais qui je trouvent font beaucoup trop perdre en qualité. Je suis donc vraiment déçue de ne pas pouvoir vous mettre cette vidéo, qui retranscrivait très bien l'ambiance et le bien-être que je ressentais quand j'étais allongée sur mon lit, ou avec mes amis dans la cuisine, baignée de toute cette lumière.






Pour clôturer mon stage, j'avais vraiment envie de vous faire découvrir le travail de la maison Auzoux, qui est tout à fait spectaculaire et plaira comme à moi à beaucoup de weirdos qui passent ici.
Louis Auzoux était un médecin du XIXème siècle qui a beaucoup donné de sa personne concernant l'enseignement scientifique, en créant des maquettes en papier mâché extraordinaires qui ont permit à des générations d'étudiants d'apprendre l'anatomie, et dont on se servirait encore à l'heure actuelle si ces pièces n'étaient pas maintenant d'une valeur inestimable.
Ces écorchés sont entièrement démontables et ouvrables, pour pouvoir plonger à chaque pas un peu plus profond sous la peau de ces sujets, faits de couches et de couches de papiers, peint à la main dans une finesse et une précision inouïe.
Pour ceux qui habiteraient dans la région Toulousaine, je vous invite à aller au Musée de l'école vétérinaire, qui en plus de présenter des curiosités absolument géniales vous montre des pièces Auzoux à couper le souffle, comme le célèbre cheval, quasi grandeur nature, entièrement ouvrable comme un petit coffret qui recèlerait des secrets anciens.
Je n'ai malheureusement pas eu l'occasion d'assister à l'ouverture du cheval, mais j'ai vu celle de certaines pièces, comme un dindon et une patte de cheval, et je peux vous affirmer que ces moments étaient d'une émotion qui encore maintenant me laisse sans voix.
Pour ceux qui vivent dans l'Eure, vous pouvez également aller voir le Musée de l'Ecorché d'Anatomie, entièrement dédié à Auzoux. Le site est un peu vieillo mais les spécialistes avec qui j'ai pu être en contact sont tout simplement adorables et passionnés, aussi je vous conseille vraiment d'y faire un tour.





Les dernières photos du stage seront posées dans un autre article, parce que j'ai bien envie de vous flooder avec tout autre chose.

Je suis tombée dans mes suggestions youtube sur la dernière reprise de Waxx. Il s'agit de Chop Suey de System of a Down, chanté par Siobhan Wilson, que je ne connaissais pas du tout et qui a une voix magnifique (en plus d'être très jolie). J'ai cette reprise en permanence dans la tête depuis, à m'en réveiller en plein milieu de la nuit pour la mettre et me rendormir. J'ai également beaucoup aimé la mise en scène de la vidéo, qui contribue à créer cette ambiance sombre et lourde. Je reprocherais seulement à la chanson de ne pas "partir" assez sur la fin.


Je me suis aussi décidée à enfin écouter un peu de ce qu'avait fait Serj Tankian en solo, et je dois avouer que j'ai été conquise par beaucoup de morceaux, et notamment de l'album Elect the Dead.
Sans aucune forme de pression je vais donc larguer ici mes préférées, et si ça fait un article long comme le bras parce qu'y aura trop de photos et de vidéos, eh bah, j'en ai rien à foutre. Voila.












J'ai eu la chance d'avoir avec moi aujourd'hui ma jolie C., ce qui m'a complètement motivée à faire une de ces petites sessions photo dont on avait l'habitude et qu'on avait pas fait depuis très longtemps, et qui m'a par la même occasion foutu un gros coup de pied au cul pour sortir mon article, que j'avais franchement délaissé comme en témoigne l'abondance d'image et la carence de texte (ça devient une sale habitude). 
Je suis vraiment contente d'en profiter pour vous montrer un peu de mon appartement à Cahors, dans lequel je ne pourrais franchement pas me sentir mieux. Vivre seule est vraiment pour moi une libération, et la solitude n'a pas souvent le temps de me gagner. Je pense que je vais être triste de le quitter dans à peine 9 mois. Je ferais de bien meilleures photo quand je serais toute installée, et que ma télé ne sera plus sur un tabouret par exemple. 

See you later alligators. 



















jeudi, août 04, 2016

All the roads leads to roam with the buffaloes

Beaucoup de choses se sont passées (comme toujours) depuis mon dernier article, j'ai donc plein de nouvelles et de critiques à faire !

Wassup?


Après plusieurs désagréments, beaucoup de paperasse mais surtout grâce à plein de beaux projets et d'idées foisonnantes, j'ai enfin MA compagnie médiévale. Je suis fière de pouvoir dire que je fais maintenant partie du bureau de la Compagnie du Furet d'Or, et pour la première fois d'être dans une asso où personne ne m'a initié, et où je n'ai pas à me sentir mal et devoir partir si un problème relationnel se créer avec la personne en question.
Nous sommes tous très motivés pour faire tourner cette asso le mieux possible, et être dans l'historicité autant que nos connaissances et nos moyens financiers nous le permettront. Je vais d'ailleurs très bientôt ouvrir un onglet "cuisine" sur le site internet, où je ferais part des informations que j'ai pu récolter sur les arts de la table et la gastronomie au Moyen Âge, mais également de recettes, photos et d'une bibliographie, qui sera régulièrement mise à jour. Je prend beaucoup de plaisir à m'investir, j'ai une nouvelle robe en attente de fabrication, je compte tenir ma cuisine à la perfection et profiter du fait que nous soyons peu nombreux pour tester de nouvelles recettes aux ingrédients plus onéreux (qu'il m'était impossible d'utiliser pour des repas de 20 personnes). J'ai envie d'investir, de me donner et de continuer à échanger durant les fêtes, qui sont très honnêtement ma bouffée d'oxygène et que je suis toujours très déçue de rater.



Au bout de presque 7 ans de loyaux services, j'ai enfin décidé d'abandonner Dexter. Dexter, c'est mon premier réflex. Je m'en souviendrais toujours, parce que j'ai économisé trois ans pour pouvoir me le payer, et que malgré mes régulières supplications, personne ne voulait me donner un petit billet pour accélérer le processus. Je l'ai eu, je l'ai aimé malgré ses petits défauts, il m'a suivi partout, il a prit pas mal de coups, et malgré tout je me rend compte maintenant qu'au bout de 7 ans je ne le connaissais pas vraiment, que le mode manuel ne me servait que pour la mise au point et que je n'ai qu'assez tardivement commencé à faire quelques bidouillages pour améliorer mes prises de vues.
Durant mon stage, où je me sers de mon appareil tous les jours en automatique pour photographier les spécimens, la mise au point automatique de Dexter a commencé à me lâcher. Oh, en soi ce n'est pas vraiment important, étant donné que la focale manuelle fonctionne toujours à la perfection, mais voilà, il était temps.
Pour mon nouvel appareil, je n'ai pas choisi de monter en gamme, mais plutôt d'acquérir un modèle plus récent, avec forcément plus de performances et de concentrer mes achats sur du matériel. J'ai donc fait l'acquisition d'un pack Fnac Nikon D3300, avec son 18-55 mm et son téléobjectif de la marque Tamron, qui était très bien noté sur le net et qui permet également de faire un peu de macro, ce qui est très appréciable. Malgré ce gros trou dans mon budget, je pense continuer d'investir pour me faire ma petite trousse comme il se doit, en achetant notamment du matériel de nettoyage, des filtres, des protections et (quand j'aurais un peu plus d'argent) un trépied digne de ce nom.
Même si le nouveau bébé n'a pas encore de nom, il m'a permit de retrouver goût à la photo, et peut être me poussera t-il aussi à me mettre au post-traitement. J'en suis vraiment très contente et j'ai des tas de clichés qui n'attendent que de vous être présentés dans cet article, dont toutes les photos (ou presque) seront prises avec son aide. Je vais également en profiter pour regonfler mon DeviantART, qui n'a pas été mis à jour depuis très longtemps !


Culture 

Quelques unes des dernières photos prises avec Dexter ont été faites lors de ma visite au Gouffre de Padirac, dans le Lot. Après un peu moins de deux interminables heures dans les routes lotoises beaucoup trop sinueuses, j'ai emmené ma voiture pleine de copains à Padirac, ville qui ne vit je pense que grâce au tourisme de son gouffre (et probablement un peu de son musée d'insectes vivants). Après un petit pique nique nous sommes descendus dans la partie à ciel ouvert du gouffre, qui était tout simplement magnifique. L'eau ruisselait doucement sur les parois et le soleil sur la végétation donnait un aspect presque magique à l'endroit. La partie la plus sympa de la visite est selon moi la traversée en barque d'un lac au fond du gouffre, et l'entrée dans la grande chapelle de la pluie. J'ai beaucoup apprécier les échanges avec les guides, mais encore une fois je déplore l'interdiction des photos dans les salles les plus intéressantes, j'aurais préféré par exemple, comme dans la mine de Wieliczka payer un ou deux euros en plus pour pouvoir faire mes photos tranquillement.
Une bonne petite visite tout de même, ces formations géologiques changent un peu des monuments et sites archéologiques où je me rend habituellement.









Cinéma


En ce moment j'ai très envie de mangas un peu dramatiques. C'est rapide à regarder, ça change un peu des séries habituelles et puis ça fait du bien d'entendre autre chose que de l'anglais. 
Alors que je venais de finir Prison School, que je vous déconseille et qui était bien naze et une jolie perte de temps, F. m'a alors conseillé "Blood+", et j'ai vraiment accroché. Plus que ça même, étant donné le vide que j'ai ressenti en finissant l'anime la semaine dernière.
Je ne vais pas m'amuser à tenter d'expliquer le scénario (parce qu'à chaque fois que je le fais on me regarde d'un oeil tout à fait étrange), mais si il y a une chose que je retiendrais de Blood+, c'est sa fantastique histoire d'amour, qui pourtant ne se révèle que dans le dernier épisode de la série. C'est un anime sans romance, seulement avec des sentiments très forts que l'on nous laisse percevoir, sans jamais parler de relation amoureuse ou de volonté d'en avoir une. Il y a un monde à sauver, et on a pas le temps de penser à ce qu'on ressent ni même de l'avouer, jusqu'au dernier moment, quand le travail est fait et qu'on peut enfin lâcher prise. Oui, Saya et Hagi, définitivement dans mon top 3 des plus belles histoire d'amour, parce qu'elle est tellement forte et vraie qu'elle n'a pas besoin d'être présente dans l'action (en somme, d'exister), contrairement à ce que le modèle de base de toute histoire normalement construite nous le laisserait penser.



Depuis mon installation à la coloc', j'ai pu profiter d'un peu de repos pour rattraper mes séries. J'ai donc pu regarder les deux dernières saisons de Shameless (oui, j'avais carrément du retard) qui m'ont encore une fois ravie. J'ai quand même pu remarquer que j'avais un rapport très étrange à cette série, qui arrive à me faire plier de rire mais aussi à me mettre très très mal à l'aise. Je pense que je m'identifie inconsciemment un peu trop au personnage de Fiona (avec qui pourtant je n'ai pas du tout d'histoire commune), et que la voir se planter, chier partout sentimentalement parlant ou être bafouée et exclue, me rend triste et génère chez moi un malaise qui peut m'empêcher de dormir.
Il n'en est pas moins que malgré beaucoup de whathefuck dans le genre "cet enchaînement de péripéties, dans la vie réelle je doute que cela puisse arriver" (mais au fond c'est une série alors clairement on s'en balance que ça ne soit pas réaliste). Malgré le nombre important de saisons, Shameless ne s'épuise pas, et j'aime ça.


On peut d'ailleurs aussi parler de GoT, qui, vous serez tous d'accord je pense, au moment où je pensais la série épuisée m'a foutu une bonne baffe en plein visage en me servent une des meilleurs saisons et clairement la meilleure bataille de la série.



Je suis allée sur un coup de tête avec J. voir Tarzan au cinéma. Je n'ai appris que très tard que le film allait sortir, et je n'ai même pas eu le temps de me pencher sur le visionnage de la bande annonce que j'étais déjà sur mon fauteuil rouge. Malgré la séance bruyante et le fait que celle-ci n'était diffusée qu'en 3D, j'ai beaucoup de choses positives à dire sur ce film (contrairement à J., qui lui a détesté).
En réalité, dans Tarzan, j'ai à peu près tout aimé. C'est très étrange de ma part d'apprécier comme ça un block buster, et notamment sur un sujet qui a déjà été utilisé maintes fois, mais que voulez vous, j'ai été séduite par cette actualisation de la légende de Tarzan. La première chose qui m'a frappé, c'est la musique. Dès la première minute du film, je me suis dis "ça, c'est une putain de bonne BSO". En réalité, j'ai surtout aimé la chanson d'ouverture et les chants plus que la musique, qui ne frappe pas vraiment par sa présence dans le reste du film. Ensuite, la distribution bien-sûr ! J'étais tout à fait sceptique quant au choix de Skarsgård pour le rôle de Tarzan, et il se trouve que notre cher suédois est en fait parfait dans son rôle. La carrure, la posture, et même la tête de nordique (au final, Tarzan est anglais alors ça ne pose pas de problème), bref, tout colle au personnage. Christoph Waltz en méchant ? Evidemment que c'est une bonne idée et que ça fonctionne, cet acteur envoie juste du gros lourd et en arrive à éclipser Skarsgård par son talent. Je ne connaissais pas du tout Margot Robbie, mais j'ai été totalement fascinée par son visage. J'ai également appris qu'elle jouerait Harley Quinn dans Suicide Squad, et je ne peux que me ravir de cette nouvelle. Bien entendu ce ne sont que les personnages principaux, les autres acteurs n'ont aucune raison de pâlir, et cette distribution fait je pense, la qualité du film.
J'ai également trouvé le scénario assez orignal, puisque l'action se déroule après que Tarzan soit rentré à Londres et s'y soit installé plusieurs années durant. Il doit alors retourner au Congo, dans le but de découvrir si le roi Léopold Ier est bel et bien entrain de réduire en esclavage tout le pays et de s'emparer de toutes ses richesses. Pas de déjà vu donc selon moi pour ce nouveau Tarzan, et ça, c'est plutôt appréciable ! Même si on reste dans le blockbuster, j'ai trouvé la réalisation plutôt originale, parfois même très proche de certaines scènes dans 300. Beaucoup de petits effets, de ralentis, bref un look super original pour ce genre de film, et qui a fini de me conquérir.






Shopping

J'ai eu l'occasion, une fois que j'ai eu ma paye (après 2 mois de galères) de me faire un peu plaisir  et d'enfin commander un tote bag Madametshirt, à l'effigie d'une de mes images préférées "des fists et des lettres". Pour ceux qui ne connaîtraient pas le concept, ce tumblr rassemble des images de grands personnages de l'histoire (notamment des poètes, philosophes et auteurs) et détournent leur prénom en une phrase vulgaire et marrante. Autant vous dire que le choix a été plus que rude, mais je me suis laissée tenter par le petit "Nietzsche ta mère", que j'adore. Si je vous parle de cet achat, c'est parce que j'en suis très contente ! Je ne sais pas ce que valent leurs tshirts, mais en tout cas, mon tote bag est grand, cousu dans un tissus épais et résistant, et l'imprimé est de très bonne qualité (je m'attendais à juste avoir une image collée sur le sac, mais non, on a vraiment l'impression que le motif fait partie du tissus) ! 15€ le sac donc, dont je me sers tous les jours et d'autant plus dans ma quête récente contre les emballages quand je fais mes courses ! En plus, le colis est arrivé très vite, et accompagné d'une carte, d'un carambar et de tatouages temporaires mignons. Vraiment, je recommande !





Escapade


Je suis allée me cacher à Narbonne dans l'appartement 70's de J. pour le long week end du 14 Juillet. Être là bas, coupée d'internet et du reste de l'univers, bloquée dans mon appareil photo m'a vraiment permit malgré moi d'avoir du recul sur les événements passés à ce moment là à Nice, n'apprenant la nouvelle que deux jours plus tard. Ce n'est pas mon genre de parler de ce genre d'actualité, aussi je ne le ferais pas, bien que je n'en sois pas moins affectée.

J'ai fais beaucoup de choses durant ces quatre jours à Narbonne, dont vous ne verrez pas la moitié puisque j'ai bien évidemment mitraillé comme une dingue au début du séjour pour essayer mon nouvel appareil, et qu'au final il ne me restait plus aucune place pour pouvoir immortaliser le reste. Tant pis !

Je reprend de plus en plus gout au fait de dire merde à son plein d'essence et de plutôt se laisser trimbaler dans des endroits plus magnifiques les uns que les autres. Il y a tellement de choses autour de nous qu'on ne prend pas le temps d'aller voir parce qu'on est trop occupés à chercher beaucoup plus loin !
J'ai également eu l'occasion de prendre quelques photos juste après les énormes incendies qui ont eu lieu dans la région lors de ce week end. Je n'ai pas pu rendre mes photos plus satisfaisantes à cause du sol qui fumait encore, mais je compte bien retourner passer un moment sur les lieux en question.







La cathédrale de Narbonne a toujours été une de mes favorites. C'est marrant, parce que j'allais très souvent à Narbonne étant gosse pour faire du shopping avec ma grand-mère, et je n'ai jamais remarqué ce monstre planté en plein milieu du centre. Comme quoi, la vision change, l’œil s’entraîne.






































J'avais toujours eu envie de visiter la fameuse Abbaye de Fontfroide, mais était très rebutée par le prix de l'entrée. Au final, j'y ai réellement passé l'après midi (de 14 à 17h) et j'ai pris beaucoup de plaisir à me promener dans le cloître, la galerie, la roseraie et le jardin et y faire une foule de photos. J'ai même craqué à la boutique pour un nouveau bouquin de cuisine médiévale, "La cuisine des Abbayes" des excellentes Editions Sud Ouest, qui traite de l'alimentation des moines et moniales à cette période, tout en donnant des recettes.

Vous ne verrez malheureusement pas de photos du Gouffre de l'Oeil Doux et de l'Oppidum d'Ensérune que je suis allé visiter avec Maw, et dont la visite guidée était sympathique malgré la forte chaleur. Je déplore malheureusement le fait de ne pas pouvoir approcher de plus près les vestiges, comme on peut par exemple le faire à Ampurias.




See you later alligator.